PORTRAIT- Frère François Le Bail

Ceux qui fréquentent le hall du Likès, s’ils doivent patienter pour un rendez-vous ou s’ils n’ont pas l’ambition de battre le record de vitesse de la traversée dudit hall (surtout en direction de la sortie !), peuvent avoir le regard attiré par un petit meuble d’exposition contenant quelques échantillons extraits de l’immense collection minéralogique du Frère François Le Bail.

JPEG - 47.7 koLa vitrine exposée dans le hall d’entrée du Likès

Arrivé au Likès, douze ans après la réouverture de 1919, Le Frère Le Bail l’a quitté presque un demi-siècle après, en 1979. Il aura été un témoin et un acteur du 20ème siècle !

JPEG - 51.9 koFrère Le Bail dans son laboratoire au milieu de jeunes élèves.

Pendant ce long « apostolat », il a vu une école agricole, industrielle et commerciale préparant aux diplômes professionnels devenir une école secondaire comportant toujours une section professionnelle mais aussi, et dès son arrivée (il était venu pour ça), une section classique puis une section technologique avec, peu avant son décès, un prolongement dans le Supérieur, préparant au BTS.

JPEG - 77.3 koFrère Le Bail avec le Frère Supérieur Général

François Le Bail était un Frère des Écoles Chrétiennes, un éducateur apprécié et un savant reconnu.
Chacun pourra en dessiner le portrait, avec l’angle choisi, en utilisant les documents téléchargeables situés en fin d’article.
Le portrait ci-dessous, n’est qu’un rappel, un peu « austère », des principaux événements et des principaux travaux qui ont marqué sa vie.

Biographie :

1903. - Naissance à Meslan près de Le Faouët (Morbihan), au sein d’une famille chrétienne où il est marqué de cette foi robuste qui le caractérisa toute sa vie.

1916. - A 13 ans, il entre au Petit Noviciat des Frères des Écoles Chrétiennes exilé du Likès vers l’île anglo-normande de Guernesey après les lois anticongréganistes.

1919. - Entrée au Noviciat. Il devient Frère.

1920. - A 17 ans, il commence sa longue carrière d’enseignant tout en préparant avec succès le Brevet Supérieur et le Baccalauréat. Déjà se manifestait son goût pour les sciences de la nature. Ceux qui l’ont connu à l’époque évoquent sa passion pour la botanique.

JPEG - 74.5 koExtrait de l’herbier conservé aux archives

1926. - Il part pour Lille. Il y prépare une licence ès sciences. C’est de cette période lilloise de sa vie que date le début de sa spécialisation en minéralogie. Entre temps, il a pu profiter d’un stage de formation religieuse de 9 mois au Second Noviciat où il a fait sa profession perpétuelle.

1931 - Après une nouvelle année d’enseignement à Vimiera, Guernesey, il est nommé à Quimper qu’il ne quittera plus.

JPEG - 43 koFrère Le Bail, Sous-Directeur du Petit-Noviciat en 1934

1944. - Successivement professeur, puis sous-Directeur au Likès, il est appelé à remplir la charge de Directeur dans une période difficile, pendant les derniers mois de l’occupation allemande, et à un moment tragique : après l’arrestation par la police nazie du Frère Joseph SALAUN auquel il succède en avril 1944.
C’est à lui qu’incombe la responsabilité de la maison aux heures de la Libération et celle de la remise en marche de l’école dans les locaux retrouvés.

1947 - A sa demande, qu’il avait déjà présentée l’année précédente, il est déchargé de la Direction du Likès. Il redevient, sur place, professeur, et en qualité de Pro-Directeur, il est adjoint et conseiller de ses successeurs jusqu’en 1975.

JPEG - 37.1 koFrère Le Bail, Pro-Directeur en 1953

1969 - Il reçoit la Croix de Chevalier dans l’Ordre du mérite National des mains de M. Edmond Michelet, Ministre des Affaires Culturelles du gouvernement Jacques Chaban-Delmas.

JPEG - 44.5 koFrère Le Bail félicité par M. Edmond Michelet

1975. - A 72 ans, il arrête toute activité enseignante pour « entrer en retraite ».

1979. - Au matin même de la rentrée, très tôt, le jeudi 13 septembre, parvenait à la Communauté des Frères puis très vite à tout le Likès la consternante nouvelle du décès inattendu du Frère François LE BAIL parti quelques jours auparavant -et en pleine forme - poursuivre des prospections géologiques à Groix.
Une crise soudaine, consécutive sans doute aux fatigues qu’il s’était imposées, le frappait dans la journée du mercredi. Transporté d’urgence à l’Hôpital Bodélio de Lorient, il devait y décéder dans la nuit même malgré les soins hautement qualifiés qui lui furent prodigués.

Le parcours de François Le Bail, Frère des Écoles Chrétiennes, l’a donc d’abord conduit 6 ans à Guernesey débuter sa carrière d’enseignant, puis à Lille, pendant 4 ans pour perfectionner ses connaissances scientifiques et enfin à Quimper où il sera présent auprès des élèves pendant 44 années scolaires. Pour ses 4 années de « retraite », Quimper aura été le camp de base de nombreuses excursions sur la terre et les roches bretonnes.

Fonctions et Distinctions :

Ancien professeur, Directeur des Etudes, Directeur (1944-1947) puis Pro-directeur du Likès
Membre de la Société de Géologie de France
Membre de la Société Française de Minéralogie et Cristallographie
Membre de la Société Géologique et Minéralogique de Bretagne
Géologue minéralogiste de la Société d’Etudes Minières Armoricaines
Chevalier dans l’Ordre des Palmes Académiques
Chevalier dans l’Ordre du Mérite National
Une réserve naturelle "François Le Bail" a été créée en 1982 sur l’île de Groix.

Publications :

Editions LIGEL :
1 - Cours de Sciences Naturelles.. Classe de 6°
2 - Cours de Sciences Naturelles.. Classe de 5°
3 - Cours de Sciences Naturelles.. Classe de 4°
4 - Cours de Sciences Naturelles.. Classe de 3°
5 - Collaboration au Précis de Sciences Naturelles, Classe de M. E. et Philo.

JPEG - 93.2 koCouverture du livre de Sciences Naturelles (géologie) de 4ème

Bulletin de la Société Géologique et Minéralogique de Bretagne :
Contribution à l’Etude des indices Métallifères du Massif Armoricain.
1 - Un indice de Stibine à Kerjulien près du Faouët (Morbihan).
2 - Le Massif de Granulite du Menez-Gouaillou en Coray (Finistère).

Bulletin du 84ème Congrès des Sociétés Savantes :
Sur la présence de Bertrandite au Menez-Gouaillou en Coray (Finistère).

Bulletin de la Société Française de Minéralogie :
Excursion de la Société Française de Minéralogie en Bretagne :
1 - Fascicule préparatoire.
2 - Compte-rendu de l’Excursion.
3 - Etude sur les nodules de silicates d’alumine autour des granites en Bretagne occidentale.

Bibliothèque des Sciences et Techniques Nucléaires : co-auteur de l’ouvrage (chapitres concernant la Bretagne) :

Les Minerais Uranifères Français.
Les gisements uranifères de la région Guern-Quistinic (Morbihan).
Penn-ar-Bed.

Observations Minéralogiques en Basse-Bretagne (en collaboration avec M. Louis Chauris) :

- Minéraux des Roches métamorphiques.
- Minéraux des Granites et de leurs satellites filoniens.
- Minéraux des Roches basiques et ultrabasiques.
- Minéraux ferrifères.
- Minéraux de l’île de Groix.

Ces 5 articles « Observations Minéralogiques en Bretagne » ont été réunis en un volume de 100 pages sous le titre « Minéraux de Basse-Bretagne ».

Album d'images

RhodyméniacéesDelesseria sanguineaDasya coccineaCladophora flexuosaMeuble d’exposition du laboratoireHarmonie de couleursFossileDe toutes les couleurs...

Publié le : jeudi 4 octobre 2012

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com