Un Métier, une Passion : interview croisée

A la tête de deux cabinets comptables de 32 salariés, Stéphane Huitric, expert-comptable et commissaire aux comptes à Quimper et Douarnenez est venu témoigner de son parcours et des potentialités du Baccalauréat STMG.
Hélène Le Meur et Laurent Vermillard, élèves en terminale STG , se sont joint à lui pour une discussion à bâtons rompus.


Quel est votre parcours ?
(Stéphane Huitric) Je suis un « ancien » du Likès. Après un bac technologique tertiaire (G2), j’ai choisi de poursuivre en BTS CGO, toujours au Likès. Le BTS CGO en poche, j’ai poursuivi mes études en Ecole de Commerce à Paris.

Pourquoi cette orientation vers l’expertise-comptable ?
(Stéphane Huitric) Difficile à 18 ans de se dire que l’on sera expert-comptable. C’est un cheminement. Il faut souvent un déclic. J’ai eu la chance de rencontrer Maurice Deudé, un expert-comptable. Il a su me donner une autre image de la profession.

Une profession trop peu connue du grand public et pourtant qui recrute ?
(Stéphane Huitric) C’est un métier au cœur de l’économie, très reconnu par les entreprises.
La profession accueille 600 jeunes experts-comptables tous les ans mais dans le même temps, plus de 1000 experts partent en retraite tous les ans. C’est donc une profession dynamique et qui recrute.

Aujourd’hui, l’expert-comptable doit savoir communiquer ?
(Stéphane Huitric) J’estime être comme un technico commercial. La communication est une composante essentielle. Il faut donner envie, savoir démarcher et se faire connaître (conférences, table-ronde …).
Au delà de la nécessaire technicité financière et sociale, j’ai un vrai rôle de "psychologue" auprès des chefs d’entreprises : la vie professionnelle peut parfois avoir des incidences personnelles.
La relation de confiance est essentielle, presque comme un médecin de famille. Cette relation s’inscrit dans la durée auprès de mes clients.
Et puis, il y a mes salariés. Le management et les ressources humaines sont mon quotiden.

Vous êtes toute la journée dans votre bureau ?
(Stéphane Huitric) J’effectue tous les ans 40 000 km et me déplace régulièrement à l’étranger.
Je travaille en relation étroite avec les avocats, les notaires, les banquiers… Dans mon métier, il y a une vraie richesse dans les relations.

L’ère de la paperasse est donc terminée ?
(Stéphane Huitric) Je peux dire que je suis un expert-comptable très « connecté ». J’ai fixé à mes collaborateurs l’’objectif « zéro papier ». Nous n’y sommes pas encore mais cela avance.
Un exemple : les collaborateurs comptables scannent les pièces comptables directement chez les clients et bientôt la saisie comptable se fera sur internet par les clients.
C’est d’ailleurs une attente des clients eux-mêmes. Nous nous devons d’être high-tech.

Et vous les jeunes, pourquoi avoir choisi la filière STG ?
(Laurent) J’ai choisi d’entrer en 2nde au Likès pour la section Basket. Et, il faut le reconnaître, le choix de la série STG s’est fait par défaut. Les enseignants ont su me donner du goût pour la filière. Et si c’était à refaire, je n’hésiterais pas une seule seconde.
(Hélène) Sur les conseils de ma mère, j’ai choisi après la 2nde , la série ES. Mais je trouvais les matières trop généralistes, trop abstraites. Je me suis donc réorientée en STG et j’ai moi-aussi retrouvé une motivation. Cette filière m’a rassurée. Vraiment, on ne s’ennuie pas.

Qu’est ce qui vous plaît particulèrement dans la série ?
(Hélène) Nous travaillons beaucoup à partir de cas d’entreprises inspirés du réel tout particulièrement en économie-droit ou en management.
(Laurent) Du concret ! En marketing, en économie-droit … et même en mathématiques. Beaucoup d’anecdotes, et d’exemples nous sont donnés dans les matières technologiques, on en apprend tous les jours.

Vers quelles poursuites d’études ?
(Hélène) Je me suis incrite en DUT technico-commercial pour être plus tard … chef d’entreprise, qui sait ?
(Stéphane Huitric) Ceux qui réussissent dans l’entreprenariat ont une vraie valeur ajoutée. Il faut y croire et réussir à passer de l’étape "Création" à l’étape "Commercialisation".
(Laurent) Pour moi, ce sera des études de communication, plus particulièrement dans la publicité avec pour objectif un Bachelor sur 3 ans. C’est l’aspect créatif de la formation qui me séduit.

Une dernière chose à ajouter, Hélène et Laurent ?
On ne s’ennuie pas. Par exemple, seuls les élèves de la filière STMG accueillent les intervenants lors des Portes Ouvertes ou encore lors du Forum des Métiers : c’est un vrai plus.
En 2nde, on ne sait pas ce que représente la filière STMG, on se dit juste, "tu ne seras pas médecin"...
Et pourtant, la série STMG permet d’accéder à une offre diversifiée d’études supérieures débouchant vers des métiers d’avenir dans le secteur tertiaire.

(Stéphane Huitric) Dites-vous bien que vous allez passer plus de temps au travail qu’à la maison … Il faut se donner les moyens pour réussir. Il faut souvent un déclic. Les professionnels, les enseignants : ce sont eux qui vont vous transmettre leurs motivations. C’est une étape essentielle dans le choix d’une profession.

(Lionel Le Fourn, chef de travaux) Grâce à l’appui de l’AJE ou encore du Centre des Jeunes Dirigeants, des témoignages de professionnels ainsi que des visites d’entreprises sont régulièrement proposés aux élèves.

D’ici 2015, des besoins se feront particulièrement sentir pour les informaticiens, les commerciaux, les administratifs, les comptables et financiers, les professionnels de la formation et de la communication, les experts en audits, en conseils juridiques, en études de marchés…

Choisir la filière STMG, c’est la possibilité de poursuivre des études longues en empruntant un parcours sécurisé grâce à l’obtention préalable d’un BTS ou d’un DUT.

Propos recueillis le 13 mars 2013 par Dominique Le Guichaoua et Lionel Le Fourn.

Plus de renseignements sur la série STMG : lionel.lefourn@likes.org

Publié le : dimanche 24 mars 2013

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com