L’établissement est fermé du 18 juillet au 18 août inclus

Parcours de JF Boyard en classe de 1ère ES2

Le mercredi 23 janvier 2019 nous, classe de 1ES2, avons eu la chance de pouvoir rencontrer Monsieur Boyard. Ancien ingénieur et directeur du site industriel de Saupiquet, il a pu nous raconter son parcours, ses relations avec les salariés mais également nous donner des conseils pour nos parcours professionnels futurs.

Monsieur Boyard, maintenant à la retraite mais ayant travaillé 19 ans chez Saupiquet, a donc pu répondre à nos questions.


Saupiquet, créée il y a 127 ans, est une entreprise agro-alimentaire spécialisée dans la conserve de poisson (principalement du maquereau et de la sardine). Cette entreprise privée appartenant à Arsène Saupiquet est désormais une filiale de Bolton Alimentari depuis 2000. 100% de ses actions appartiennent au groupe Bolton, il n’y a donc pas de cotation en bourse. Cela permet à l’entreprise de ne pas avoir de pression sur les résultats qu’il doit fournir.

Au sein du site quimpérois, la production journalière est de 400 000 boîtes de conserve produites. Cela fait un rendement annuel de 60 millions de conserves produites et vendues. D’ailleurs, cette entreprise occupe 42% du marché national du maquereau en conserve. Elle est la deuxième nationale, derrière Petit Navire et devant Connetable. Ils exportent également leur production à l’étranger depuis 5-6 ans (Allemagne, Vietnam, Italie, Autriche, Belgique, DOM-TOM).
Pour faire une conserve, il faut : du poisson (venant d’Irlande et d’Ecosse principalement), des boites métalliques (venant de Bretagne) et des sauces (huiles, vinaigres, moutardes, ...). L’entreprise ne produit pas de produits végans ni végétariens mais le bio s’impose pour bientôt dans l’entreprise. C’est l’une des nouveautés prévues pour l’année 2019.

Monsieur Boyard nous indique que le site quimpérois compte 300 salariés. Une hiérarchie des postes y est présente : travail sur ligne, conduction des machines, chef d’atelier, management, technicien, responsable logistique, qualité, recherche et développement, …Les salariés peuvent évoluer dans l’entreprise vers des métiers plus spécialisés ou plus qualifiés.

Les conditions de travail ont évolué ; les machines remplacent les tâches physiquement dures et complexes. Une formation d’échauffement est accordée aux salariés afin de maintenir un physique sain et durable. L’entreprise est soucieuse de la qualité de vie de ses salariés. Des améliorations sont réalisées ; deux équipes de production se partagent les horaires, un 13ème mois de salaires est versé à chaque salarié, une bonne coopération et communication entre tous les acteurs de l’entreprise est présente au sein de l’entreprise.
Pour être embauché chez Saupiquet, seule une maîtrise du français est demandée. Cela permet une bonne et facile communication au sein du groupe. Néanmoins, Saupiquet rencontre des difficultés de recrutement.

Ayant dirigé le site quimpérois de Saupiquet, Monsieur Boyard nous a donné quelques conseils. Il faut avoir envie et donner envie aux personnes qui sont sous notre responsabilité. La confiance et la gestion du stress sont très importantes car elles sont fondamentales dans le fait de déléguer des tâches. “Diriger une entreprise est comme être un maître d’orchestre” nous indique Monsieur Boyard.

Agathe LE BOUCH et Marie Zoé LE GOFF, élèves de la 1ère ES2

Publié le : lundi 11 mars 2019

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com