Les élèves de 508 découvrent un moyen de communication du XIXème siècle

LES ELEVES DE 508 DECOUVRENT UN MOYEN DE COMMUNICATION DU XIXEME SIECLE :
LE TELEGRAPHE MORSE

C’est en étudiant Le Roi de Mazy May, une nouvelle parue en 1898, qui a pour cadre la ruée vers l’or de la rivière Klondike* (1896-1899) à laquelle son auteur Jack London a participé, que nous nous sommes interrogés : comment autant d’hommes apprirent-ils que de l’or avait été découvert dans cette région du Canada, et comment ces hommes une fois installés communiquaient-ils avec leur famille ?

Du fait de l’isolement du Klondike, la communication était difficile. Le papier était rare, le service postal mal organisé. Les immenses distances à parcourir entraînaient des retards de plusieurs mois et la perte fréquente du courrier. Ce n’est qu’en 1899 que le télégraphe fut installé dans la région, entre Skagway à Dawson City et permit des communications instantanées.

Pour mieux comprendre l’acheminement des nouvelles au XIXème siècle, nous avons lu les premières pages d’une bande dessinée de la série Lucky Luke, Le Fil qui chante. Avant l’installation du télégraphe, les lettres étaient acheminées par des navires, des convois de mules, des caravanes de chameaux, des diligences et par le Pony Express _ « D’audacieux cavaliers portaient le courrier couvrant des distances énormes en un temps record. Pour ce faire, ils galopaient jour et nuit, changeant acrobatiquement de cheval devant les relais qui jalonnaient les parcours. Sur le chemin, les dangers étaient innombrables. Mais surtout les chevaux de relais tentaient beaucoup les indiens et bandits de tout poil. », Le Fil qui chante, 1977.

Cette découverte nous a conduits à nous demander ce qu’était un télégraphe et, grâce à un prêt de Michel Balannec, collectionneur passionné, les élèves ont eu la chance d’approcher un véritable télégraphe Ericsson de 1885 et un manipulateur Morse.

L’invention du télégraphe reposait sur deux idées très simples : la mise au point d’un code composé de deux éléments, un signal bref et un signal long, c’est-à-dire des points et des traits, et l’exécution des signaux à l’aide d’un engin mécanique, un manipulateur ou une pioche. Le code Morse* permit à la télégraphie électrique de devenir une technique réellement efficace. La retranscription des signaux se faisaient sur bandes de papier. Les messages étaient décryptés par les opérateurs qui connaissaient ce code.

Nous remercions Michel Balannec qui a eu la gentillesse de nous prêter un télégraphe de sa collection personnelle.

Céline Balannec, professeur de français

*Ce phénomène mène à l’établissement de Dawson City, en 1896, et, par la suite, du Territoire du Yukon, en 1898. La ruée vers l’or du Klondike consolide l’image du Nord, que le public perçoit désormais comme bien plus qu’un terrain nu et désolé, et inspire un corpus littéraire qui popularise le Yukon et le rend romantique.

*1837-38, Amérique _ Samuel MORSE (1791-1872), peintre et sculpteur américain, invente le télégraphe électrique Morse, ainsi que son alphabet. Cette invention a pour origine de tristes circonstances. En 1825, alors qu’il est à Washington pour affaires, un coursier à cheval, lui apporte une lettre de son père lui annonçant que sa femme est malade. Le lendemain, alors qu’il s’apprête à rentrer auprès d’elle, une autre lettre lui annonce son décès. Il arrive chez lui après l’enterrement de son épouse. Le cœur brisé, il se promet d’inventer un système longue distance afin que les nouvelles importantes soient transmises le plus rapidement possible. En 1844, son télégraphe émet le premier message de Washington à Baltimore.

Pour en savoir plus : https://www.telegraphy.eu/pagina/articles-fr.html
https://www.cite-telecoms.com/accueil/musee-des-telecommunications/les-peres-fondateurs/morse/

Album d'images

Publié le : lundi 20 septembre 2021

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com