L’établissement est fermé du 18 juillet au 18 août inclus

Les échanges commencent dans un éclat de rire,...

Les échanges commencent dans un éclat de rire, se poursuivent avec mille facéties et se terminent avec le sourire.

Incontestablement, Hubert Ben Kemoun prend autant de plaisir à rencontrer les élèves de la classe de 604, que les collégiens en éprouvent à échanger avec cet auteur prolifique qui reconnait avoir publié 182 livres !

« Si je suis devant vous aujourd’hui, c’est grâce à mes instituteurs » déclare d’emblée l’auteur d’Amour, impératif et pistolet « Ce sont eux qui m’ont appris à lire et à écrire, et j’éprouve envers eux une infinie gratitude » complète-t-il, l’œil pétillant, tandis que trente visages soudain reconnaissants se tournent vers Madame Hourmand et moi-même …un petit message semble être passé !

Ensuite, après une petite présentation rapide, Hubert Ben Kemoun laisse libre cours aux questions spontanées … dévoilant largement les raisons du plaisir que lui offre l’écriture :
« Etre auteur, c’est un métier fantastique, je raconte des mensonges, et je suis rémunéré pour cela ! Dans mes récits tout est vrai et tout est faux. Ainsi, Je m’inspire d’éléments que je connais, une brasserie à Nantes, une librairie en Normandie, par exemple, et j’insère ces lieux dans des histoires qui naissent de mon imagination. Je décide du physique de mes personnages, de leur métier, de leurs habitudes, mais aussi de leurs destins ….s’ils tombent amoureux, s’ils sont heureux, chanceux ou malheureusement incompris. J’ai le pouvoir de commander. Avec l’écriture je choisis tout ! Dans ma vie au quotidien, bien sûr, je suis comme tous les hommes du monde, mais avec l’écriture, j’ai un pouvoir absolu, celui de rendre heureux ou encore de faire mourir, et ceci en toute impunité ! Vous comprenez mieux à présent les cinq versions qui ont précédé la forme définitive du roman l’heureux gagnant que vous avez étudié en classe ! »

De ce fait, pas de roman écrit à deux mains « cela impose trop de concessions, il faut négocier pour tout, et j’aime décider ! », mais un partenariat avec des illustrateurs par exemple, ou encore avec des musiciens lorsqu’il compose notamment les paroles de chansons de comédies musicales.

Des rituels d’écriture ? Non, mais pas un jour sans écrire…une heure, deux heures ou plus…Tout ne sera pas matière à romans, mais « comme un guitariste qui s’entraîne chaque jour sans faire un concert, j’écris pour jouer avec les mots, les sons, les couleurs de la langue ».

« La littérature s’articule autour de trois thèmes : l’amour, la vie, la mort » alors soyez curieux et venez découvrir les trésors que renferment bibliothèques et médiathèques. Un petit conseil amical : offrez-vous un voyage dans l’imaginaire, le rêve, l’Histoire et les histoires. Et n’oubliez pas : si vous savez écrire, vous possédez le plus merveilleux des pouvoirs ».

Madame Louërat Isabelle et Madame Hourmand.

Publié le : lundi 11 mars 2019

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com