La maintenance : métier de l’avenir qui recrute….

Jeudi 9 février dernier, à l’invitation de l’IFRIA*, quelques élèves de terminale bac pro maintenance industrielle, motivés par le BTS Maintenance en alternance, ont visité la société MONIQUE RANOU à Saint-Evarzec, qui emploie plus de 500 personnes dont 50 affectées au service maintenance.

En compagnie de M. FAURE, chargé du recrutement et de la formation, nous avons visité les installations : de l’arrivage des jambons de porc de plus de 10 kg, en passant par le désossage, tranchage et jusqu’au conditionnement ultra automatisé des barquettes de jambon. Depuis déjà quelques années, Monique RANOU, comme l’ensemble des entreprises agro s’est « robotisée » et n’a rien à envier aux entreprises de la métallurgie ou de l’automobile (PSA à Rennes par exemple), en terme d’automatisation.
Actuellement, M. FAURE doit recruter 2 techniciens de maintenance, mais paradoxalement il n’y a pas de candidats ! Pourtant un technicien bac+2 débute aux alentours des 1950 € brut, sans compter les primes, l’intéressement et autre 13ème mois : Pas mal pour un débutant !!
A l’issue de la visite, 2 jeunes techniciens sont venus évoquer leurs parcours :

- Charles, technicien-méthodes : « j’ai intégré le service méthode après 6 années comme technicien de maintenance sur le terrain. Nous sommes 4 personnes et mon rôle est d’organiser et de planifier le préventif et, également, de préparer les arrêts techniques afin d’optimiser les temps d’intervention ».

- Alexandre, technicien-automaticien : « j’ai poursuivi après mon BTS vers une licence pro en automatismes et depuis 5 ans je viens en soutien des techniciens lors des dépannages, j’optimise également les systèmes existants (notamment les robots) et je travaille sur les projets de lignes à venir ».

Ces 2 techniciens ont obtenu le bac pro MEI et ont démontré la diversité et la polyvalence du métier de technicien de maintenance. Ils ont bien évidemment incité les élèves à poursuivre leurs études.
Enfin, M. GUYADER, responsable technique du site, insiste sur l’importance de la formation du technicien de maintenance du fait de la diversité des matériels et de leur complexité : « J’estime qu’il faut entre 6 mois et 1 an pour qu’un technicien devienne autonome sur les lignes de fabrication et de conditionnement. Aujourd’hui on a besoin de techniciens de maintenance ! Et bien c’est vous ! On en recherche. Y’a du boulot, et du boulot intéressant avec un niveau de compétences assez élevé, c’est donc un travail valorisant pour vous. Sur le Finistère, il y a 150 postes de techniciens à pourvoir ! En tous cas, je vous incite à poursuivre après le bac ».
Les élèves sont retournés au lycée ravis et confortés dans leur choix d’orientation.
*IFRIA : Institut de Formation des métiers de l’agroalimentaire (équivalent au CFAI pour l’UIMM)

Publié le : mardi 28 février 2017

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com