La conférence du 7 février 2012 sur la motivation

L’Association des Parents d’Elèves du Likès organise tous les ans, une conférence à l’intention des élèves et des parents. Après les addictions et les conduites à risques en 2011, elle a choisi de parler de la motivation.

Ce thème fait également l’objet d’une réflexion au sein de l’APEL nationale pour 2012.

Avec l’accord de la Direction du Likès, nous nous sommes mis en quête de professionnels qui accepteraient d’évoquer leur métier. Nous n’avons eu aucun mal à les trouver.

Le jour J :

Dans l’amphithéâtre, les élèves remplissent petit à petit les rangs. Tous sont en seconde générale, technologique ou professionnelle.

Devant eux, sur l’estrade, les attendent plusieurs professionnels aux parcours différents :

Eric TUFFERY, Procureur de la République au Tribunal de Quimper.
Aurélie FONTAINE, médecin légiste
Sophie FIACRE, créatrice de Lumipouss
Gwenaël PENCREAC’H, contrôleur aérien
Olivier BELLIN, chef étoilé – Auberge des Glaziks à Plomodiern

L’animation du plateau a été confiée au journaliste Jean-Louis Le Corvoisier. Sous son impulsion, chaque invité a présenté son métier, son parcours professionnel, son quotidien.

Eric TUFFERY, Procureur de la République au Tribunal de Quimper.
Des anecdotes ponctuent le débat… Nous apprendrons ainsi que le Procureur souhaitait être cuisinier, jusqu’au jour où il a assisté avec son lycée à une audience au tribunal. Le déclic s’est produit et Eric Tuffery est devenu magistrat. Celui-ci a raconté avec simplicité son quotidien, son souhait d’être le plus juste possible et sa passion pour son métier.

Sophie Fiacre. La créatrice de Lumipouss est une ancienne Likésienne

La Quimpéroise Sophie Fiacre, créatrice de Lumipouss, a été obligée de se réorienter suite à des problèmes de santé. La pertinence de son projet, sa capacité à le mener sur tous les fronts, l’innovation et le succès commercial qui en découle ont retenu l’attention du Grand Prix « Femmes Entrepreneures en Bretagne » qui lui a décerné le Prix de l’Innovation 2011. Jeune dirigeante d’entreprise aux idées lumineuses, elle crée à 35 ans des lampes végétales. Sophie raconte qu’elle est un jour « commerciale » et le lendemain « productrice ». Elle fait tout, toute seule. Passionnée et passionnante, elle dit ne s’être jamais découragée, même si tout le monde lui disait « ça ne marchera jamais… » En faisant preuve de ténacité, elle vend aujourd’hui ses lampes dans toute l’Europe…

Gwenaël Pencreac’h évoque la sécurité du trafic aérien
Gwenaël Pencreac’h raconte, lui aussi, son métier avec beaucoup de passion. Ingénieur du contrôle de la navigation aérienne (ICNA), communément appelé contrôleur aérien ou aiguilleur du ciel, il assure la sécurité et la fluidité du trafic. C’est la cheville ouvrière de la sécurité du transport aérien. Son calme, son sang froid sont palpables, sa détermination aussi.

Aurélie Fontaine. Le médecin légiste cherche minutieusement

Aurélie Fontaine, médecin légiste, a fait découvrir son activité. Chaque mois, elle pratique en moyenne deux autopsies à la morgue de l’hôpital, une dizaine d’examens de corps et autant d’examens pour des violences. Ce qui l’incite à rappeler que son métier d’expertise la fait travailler sur des corps vivants. Elle est sollicitée quasiment un jour sur deux. À n’importe quelle heure et un peu partout en Cornouaille.
Cette jeune maman de trois enfants a parlé avec beaucoup de passion et précision de son métier, de son quotidien. « Il y a des détails qu’on ne voit que sur place et qui peuvent expliquer certaines séquelles. » Le médecin légiste cherche minutieusement et établit des constatations.

Olivier Bellin. De nombreux élèves étaient impatients de le rencontrer.

Olivier Bellin, chef étoilé, parle avec passion de son métier. Il évoque avec franchise et clarté le nombre d’heures passées en cuisine, ses différentes expériences, ses débuts dans le restaurant de ses parents.
Aujourd’hui, il est un chef reconnu. On se presse à sa table et on vient de l’Europe entière. Il vient d’ouvrir un hôtel près du restaurant.
Il insiste : « Si vous avez envie de faire un métier, il faut y aller, ne pas compter ses heures…et foncer. »
Même pendant ses vacances, le chef continue de se former et avoue qu’une vie privée en
parallèle est parfois difficile.

Le ton est donné
Comment susciter l’envie, la motivation, comment encourager ? Dans un contexte économique parfois inquiétant, tous ces témoignages constituent un vrai élan vers le futur.

Les avis des élèves sont mitigés. Ceux-ci s’inquiètent et se demandent comment on peut concilier métier très prenant et vie privée ! Les intervenants ont effectivement des emplois du temps chargés mais assurent et rassurent en disant que c’est certes un investissement au quotidien mais aussi et surtout un vrai plaisir de partir le matin pour faire un métier qu’on aime. La passion les porte.

Un élève demande : « Moi, j’ai envie de faire du théâtre, mais je sais que je n’y arriverai jamais ! »
« Ah bon, s’exclament les intervenants, et pourquoi ? »

Tous les intervenants diront que si on désire vraiment un métier, il ne faut jamais se décourager et aller de l’avant. La crise ne doit pas être un frein, au contraire.

Les deux séances proposées aux élèves ont été, nous l’espérons, une source de réflexion, une bouffée d’oxygène dans un climat parfois anxiogène. Peut-être le déclic pour des passions naissantes…peu importe leur nature !

L’équipe communication - APEL

Publié le : mercredi 3 octobre 2012

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com