DOSSIER - Le LIKÈS « Fou de Foot »

Comme dans les autres dossiers, j’ai réuni les informations retrouvées dans les archives du Likès en les présentant dans l’ordre chronologique. Chacun pourra, ainsi, écrire son histoire !

Les premières informations sur le football au Likès se trouvent dans le journal des recettes et des dépenses que tenait le Frère Loisel, économe de 1919 à 1922. Dans ce journal sont enregistrées toutes les opérations de trésorerie… Une mine d’informations fiables dont on reparlera à d’autres occasions.

JPEG - 66.2 koLe Frère Loisel

L’achat des premiers équipements.
Pour qu’une équipe représente dignement l’école, il lui faut des équipements que l’économe va acheter.
Il s’adresse tout d’abord, le 07 février 1921, à un fournisseur quimpérois, M. Drillien, boulevard Amiral de Kerguelen pour un achat de 12 pantalons de football blancs (?) à 13,25 francs soit un montant de 159,00 francs.

JPEG - 72.5 koL’achat des pantalons blancs

Le 11 février 1921, il verse à la Maison Williams et Cie de Paris, la somme de 2.947,85 francs pour l’achat de maillots de football, culottes, courroies et toile cirée.

JPEG - 90.9 koL’achat des tenues de football

Enfin, puisqu’il faut quand même un ballon pour « taper dedans », à la date du 19 février 1921, l’économe note le versement, à Denic Roger, de 3 francs pour un ballon de football.
Roger Denic était arrivé au pensionnat à la rentrée de 1920 avec ses deux frères, Henri et Paul. C’était lui le « footeux » de la famille puisque l’argent lui a été versé et non à ses parents qui avaient pourtant payé la pension de 980 francs, le 1er octobre 1920.

JPEG - 68.4 koL’achat d’un ballon

Les champs de football.
Pour redémarrer, Le Likès avait récupéré les installations rachetées par M. Eugène Bolloré, le président de son association d’anciens élèves lors de la vente aux enchères des biens confisqués aux Frères en 1906.

JPEG - 47.8 koM. Eugène Bolloré, Président de l’association des anciens élèves du Likès de 1889 à 1924

Mais il n’y avait pas de terrain pour la pratique du football. Il faudra donc louer, ici ou là, des terrains jusqu’à ce que, enfin, on achète le terrain de Kermoguer, en 1928.

Dans la comptabilité, on retrouve un paiement de 3.070 francs à M. Jean Jaouen de Bénodet, le 10 janvier 1922, pour la location du « champ de football »… et achat de cidre et de légumes.

JPEG - 69 koLocation à un agriculteur de Bénodet

Le 12 janvier 1922, c’est à M. l’Abbé Goasguen, vicaire à Quimper, que l’économe paye 350,00 francs pour la location d’un « champ de football ».

JPEG - 93.2 koLocation à un vicaire de Quimper

L’organisation de l’équipe
L’équipe du Likès va rapidement briller lors des matches qu’elle disputera contre les équipes des autres écoles ou des patros de Quimper et des environs. Les likésiens voyageront ainsi jusqu’à Pleyben, Châteaulin, Scaër, Pont-Croix, Pont-l’Abbé et même Lorient et Vannes !
Les places sont chères pour faire partie de l’équipe 1. Il faut donc s’entraîner sérieusement et suivre la tactique savamment élaborée par l’entraîneur.

JPEG - 91.8 koFrère Jamet, jeune entraîneur passionné dans les années 20

Très vite, en 1935, on adoptera le W (qui ressemble aussi à un sapin de Noël) qui deviendra plus tard le fameux WM

JPEG - 103.7 koL’équipe de 1934-1935 qui adopte la tactique du W

L’histoire pouvait donc commencer. Elle est à lire et à découvrir dans des documents qui seront ajoutés progressivement.

Publié le : vendredi 14 septembre 2012

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com