Adrien Queinnec - Le Breton par le sport

Ancien élève au Likès, où il a obtenu son bac S en 2003, le quimpérois Adrien Queinnec réside aujourd’hui à Monterfil, village de la région rennaise bien connu pour sa fête autour de la culture gallèse. Educateur sportif dans le milieu de la lutte bretonne, il utilise quotidiennement la langue bretonne, dans le cadre de son enseignement.

En quoi consiste ton activité professionnelle aujourd’hui ?

Je suis éducateur sportif pour la Fédération de Gouren. J’enseigne la lutte bretonne dans les clubs sportifs, les écoles et centres de loisirs sur le département d’Ille-et-Vilaine.

Les plaisirs et la satisfaction sont multiples. C’est d’abord travailler dans sa passion, rencontrer les gens tous les jours, contribuer à la transmission et au développement d’un patrimoine régional.

Les contraintes : une disponibilité énorme 7/7, le travail tous les soirs et le weekend.

JPEG - 70.5 koVainqueur d’un tournoi de Gouren, Adrien remporte un mouton (Ar maout)

Quel a été ton parcours pour accéder à cette profession ?

Après le bac au Likès, alors que mes camarades de classe partaient tous en prépa ou en IUT, j’ai suivi une formation professionnelle en sport pour préparer le Brevet d’Etat d’Educateur Sportif 1er degré. Comme je quittais le système scolaire traditionnel il m’a fallu trouver les financements pour cette formation. Pendant ma scolarité au lycée j’étais déjà moniteur de Gouren, il me manquait simplement ce diplôme pour pouvoir en faire mon métier.

Quelle est la place de la langue bretonne dans tes activités ?

Je lui donne une place importante du fait du sport que je pratique et que j’enseigne. Toute la terminologie du Gouren est en breton, de l’arbitrage au nom des prises. Comme le japonais pour le Judo, le breton est indissociable du Gouren. Il me sert surtout à expliquer les origines, les règles et les noms des prises aux lutteurs. Je ne suis pas partisan de faire apprendre des mots bêtement sans leur donner un sens.

D’autre part j’interviens dans les écoles bilingues. J’essaie d’apprendre aux enfants, le Gouren en breton. Au départ l’accord avec eux était que je leur apprenne le Gouren et eux en retour, le breton. Au bout de quelques années ça a très bien porté ses fruits. Dans les autres écoles j’aime bien apprendre aux élèves quelques mots en breton, à compter jusqu’à dix ou a dire des noms de prises. La Haute Bretagne n’a pas été bretonnante, mais les enfants apprennent facilement des expressions dans les autres activités qu’ils font, en anglais ou en japonais… Pourquoi pas en breton. Je pense que cela fait partie intégrante de la culture.

Comment t’es-tu formé à la langue bretonne ?

J’ai commencé l’option breton au Likès en seconde jusqu’en terminale. Les heures de cours n’ont pas toujours idéalement placées. Elles se déroulaient souvent sur l’heure de midi ou en fin de journée. Mais ça valait le coup. Les effectifs étaient peu nombreux, l’ambiance était très sympa ce qui facilitait l’apprentissage.

La culture bretonne est-elle porteuse de débouchés professionnels ?

Aujourd’hui je pense que c’est un plus. Mettre sur son CV : Breton, ça intrigue et donne une part d’originalité à un profil.

Dans l’animation il y a de nouvelles demandes. Depuis peu il y a des formations BAFA en breton ou en gallo. On ne demande pas de parler couramment mais d’avoir des notions. Dans les maisons du patrimoine ou dans des centres de classes de nature, le breton est un outil quasi indispensable pour comprendre l’environnement.

Les métiers et les domaines sont multiples : instituteurs, profs, animateurs radio, édition, patrimoine, jeux et sports bretons, gouren ...

La Bretagne a une identité forte et les gens y sont attachés. Ils veulent la conserver et la transmettre. Les politiques locaux l’ont bien compris. De plus les collectivités territoriales prennent le relais de l’Etat et sont amenées à financer de plus en plus le sport et la culture, à l’échelon local.

Publié le : mercredi 9 mai 2012

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com